Communauté Fractalienne
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Who run the world ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeLun 30 Juil 2012 - 23:26

Ferme, le poing de Seraphina se referme sur ce corps opaque. Elle se concentre, fixe son regard avide sur l'embouchure. Après quelques vigoureux mouvements du poignet, une giclée de liquide blanchâtre vient s'écraser contre sa peau bronzée, et dégouline, un peu.

Alors, elle reposa la bouteille de gel douche dorénavant vide. Les yeux fermés, elle respire les effluves de noix de coco, les dernières. Méthodiquement, la blonde sépare le liquide savoneux en deux parties égales. L'une reste au creux de sa paume de main, l'autre est repoussée d'un geste de l'index dans le fond découpé d'une bouteille plastique vide.

A sa gauche, une bassine en métal cabossé, remplie d'eau de la rivière qui coule à mètre à peine, dans laquelle flottent des amas de tissu humide, blancs et rouges. Ses vêtements. Autrement dit, jupe, pull, et sous-vêtements. Qu'elle se met à laver, consciencieusement, nue sous son jean de travail et un t-shirt piqué elle ne savait où, sur lequel était sérigraphié une énorme tête de berger allemand. Charmant. So fashion. De loin, avec son futal remonté quasiment jusque sous les seins (parce que trop grand) et son t-shirt "vintage", on aurait pu la croire toute droit sortie d'une mauvaise série policière allemande des années 90.

Enfin, de toute façon, personne n'était sensé la voir dans cet état. Elle avait vérifié. Personne à la ronde. Ceci dit, rien ne garantissait qu'il n'en arrive pas. Elle n'avait tout simplement pas imaginé cette possibilité. Pas encore réellement formatée aux dures réalités de la vie ici.

Énergiquement, elle frotte son linge lavé au gel douche, en gueulant chantant sa chanson préférée du moment à tue-tête, balançant de la queue de cheval et dandinant son petit cul en rythme.


Who run the world? Girls!
Who run the world? Girls!
Who run the world? Girls!
Who run the world? Girls!

We run this motha? Girls!
We run this motha? Girls!
We run this motha? Girls!
We run this motha? Girls!

Who run the world? Girls!
Who run the world? Girls!
Who run the world? Girls!
Who run the world? Girls!


Eh oui, Beyoncé. Au moins, les paroles du refrain n'étaient pas trop dures à retenir.

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeMar 31 Juil 2012 - 21:45

Ses calfouettes n'avaient jamais aussi bien porté leur nom que dernièrement. Ils avaient macéré dans sa sueur, à moins que ça ne soit son corps qui avait macéré dedans, et tenaient debout tout seuls. Il était grand temps de faire une lessive. Il avait réussi à en garder un relativement en état, et avait eu la bonne idée de glaner quelques vêtements propres dans la réserve des Flesh après sa douche - avec autorisation, bien entendu... Ce qui fait qu'il était vêtu de jeans bleu, coupe classique, d'un T-shirt blanc tout ce qu'il y a de plus simple, et avait bien sûr remis son éternel blouson de cuir qui était pour lui plus parlant qu'une pièce d'identité. Chaleur ? Bof... Il était bien dans son cuir.

Il s'avança donc vers la chose jeune fille qui beuglait chantait un air qu'il n'avait pas connu du fond de l'abri communautaire, ni même avant. Heureusement, sans doute, parce que l'eut-il reconnu qu'il aurait conclu par un "mais c'd'la merde c'truc !". Rien ne sonnait mieux à ses oreilles qu'une bonne vieille danse country (mais fallait qu'il soit défoncé) et surtout, qu'un bon vieux rock des familles, histoire de se foutre bien en condition pour enfourcher son harley ou une pouffiasse bien gourmande.

Il découvrit, au dessus de l'assemblage malheureux des fringues propres et trop grande, un minois charmant (dont sortait d'étranges sons qu'il assimila à une chanson commerciale, cf plus haut), et arbora alors son plus beau sourire, celui qui disait "salut belle gosse, t'es libre ?", ayant pour une fois retrouvé toute son assurance habituelle. Il était foutrement curieux de ce qui pouvait se cacher sous ses immondes fringues.

En résumé, Jax avait la dalle.

Il se mit à laver ses vêtements sans attendre, un vieux morceau de tissu doté d'oreilles dépassant de sa poche arrière alors qu'il se penchait pour frotter.


- Moi c'Jax, et toi ?

_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeJeu 2 Aoû 2012 - 16:23

La chanson tire à sa fin, alors elle se tait, c'est ce qui lui permet d'entendre des pas, qui font crisser les petits graviers épars, là, quelque part, dans son dos. Elle tourne la tête, un brin méfiante (sait-on jamais, peut-être est-ce un voleur de sous-vêtements). Elle n'a cessé d'être méfiante depuis qu'elle est là, d'ailleurs, et toute cette pression lui pèse. Elle avait besoin de se détendre. De péter un boulon. C'était d'ailleurs déjà en marche, quand elle se mettait à chanter, c'était le début de la fin. Généralement, après, elle se retrouvait à danser à poil sur son lit, en se servant de la télécommande de sa mini-chaine hifi comme d'un micro. Bonjour les barges.

L'arrivant, c'est un homme, qu'elle n'a jamais vu. Un blond. Bon point. Au moins, il n'était ni Chinois, ni Black. C'est pas qu'elle était raciste, c'est juste qu'elle n'aimait ni les jaunes, ni les noirs. Et ce n'était pas Nouanda qui était partie pour la faire changer d'avis sur les premiers, elle lui courait sacrément sur le haricot, à se prendre pour la cheftaine, avec son gros chat !

Homme en blouson de cuir. Elle se demandait comment il faisait pour ne pas étouffer. Bref. Voilà qu'il vient - apparemment - aussi faire sa lessive, tout en lui servant un sourire. Avantage non négligeable qu'il a sur elle : Lui, au moins, a de la vraie lessive. Il serait peut-être utile de s'en faire un ami, vu qu'elle n'avait même plus de gel douche, ayant vidé la demie-bouteille qui restait dans le fond de son sac de sport, celui qu'elle avait emmené avec elle, qui avait survécu Dieu sait comment.

Et il se présente. Jax. Drôle de nom.
Il faut répondre.


- Appelle moi S.

Stratégie activée, elle attrape sa relique de bassine, et va s'asseoir juste à côté de lui, tout au bord de la rivière. En amont, car sinon, elle n'aurait plus qu'à rincer ses vêtements dans l'eau savonneuse. Pas terrible.

- Tu es un genre de... Nouveau ? Je ne t'avais jamais vu. En tout cas, je meurs de chaud.

Et la voilà qui va recueillir un peu d'eau dans le creux de sa main, pour aller se baigner le visage, et la nuque.

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeLun 6 Aoû 2012 - 17:49

Il releva la tête de l'extraction de crasse qu'il opérait pour observer la nénette, ses fringues actuelles et celles qu'elle lavait. Les vêtements, bien que trempés et chiffonnés, permirent donc à Jax d'imaginer plutôt bien ce qui se cachait sous le T-shirt et le jean immondes. Bon point pour la blondinette. Le style lui rappelait fort les tenues des minettes qui tenaient ab-so-lu-ment à trainer au club histoire de se faire tringler par des hommes, des vrais. Certaines devenaient des régulières, mais c'était plutôt rare, d'une parce qu'elles étaient instables, d'autre part parce qu'une fois que tous tes potes sont passés dessus, t'as du mal à vouloir y revenir exclusivement.

- S ? S pour quoi ? Sexy ?

Il avança le menton vers ce qu'elle portait, un sourire moqueur sur les lèvres, avant de répondre à son interrogation suivante.

- J'suis arrivé 'vec l'Ordre. À c'qu'il parait, on s'rait des alliés.

Puis, étant donné que la vue de la chair fraiche, bien que trop masquée à son goût, le mettait de bonne humeur, il décida de l'emmerder un peu et lui balança une pleine volée de flotte sur la tronche.

- S't'as chaud, faut t'baigner, p'tite !

_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeMar 14 Aoû 2012 - 22:16

S pour sexy. Il en a de bonnes. Blai-reau. Néanmoins... Elle ne serait pas contre un peu de ... Chaleur masculine. Reconstituer sa cour de prétendants, celle qu'elle avait au lycée. Enfin, aucune chance pour elle de retrouver ses anciens membres, elle devrait se contenter de ce qu'elle pouvait avoir.
Alors elle fait mine d'être flattée, la lippe pulpeuse compose un adorable sourire gêné, tandis qu'elle lève vers lui un regard qui vous aurait fait lui donner le bon dieu sans confession.


- Non... S, pour Seraphina.

Membre de l'ordre ? Elle en avait vaguement entendu parler. Vaguement. A vrai dire, elle n'écoutait pas les conversations des autres. Elle s'en foutait. Rien n'était plus intéressant que sa petite personne. Elle répondait lorsqu'on lui posait une question, bien sûr, mais cela ne serait pas elle qui irait engager une conversation. Quoique, elle avait repéré quelques mâles... Bref.

Pensées coupées par un jet d'eau, en pleine tronche. Ah, le coup de la bataille d'eau ! Classique, mais efficace ! Gorge déployée, elle rit, et à son tour envoie voler la flotte dans la tronche de Jax.

Se baigner !


- Oui je vais y aller ! Il faut que je me lave !

D'un geste de la main, elle désigne le reste de gel douche gisant dans le cul de bouteille... Et se lève.

- D'ailleurs... Je vais y aller tout de suite !

Et hop, droit dans la rivière. D'où elle ressort, deux secondes plus tard, cheveux plaqués en arrière, gouttelettes scintillantes sur sa peau hâlée, image qu'on aurait dit tout droit sortie d'un nanard de première zone, ou d'un porno mal ficelé.

Mais le coup du T-shirt mouillé, ça marche à tous les coups.

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 21:02

Si elle croit que le Jax il passera des lustres à baver devant elle sans avoir le droit de toucher, elle se fourre le doigt dans l'oeil, et jusqu'au coude, même. S'il doit prétendre à quelque chose, c'est pas juste à la mater, ça c'est sûr. Il ne joue pas dans la même cour, c'est loin les pétasses de lycée qui se la jouent saintes nitouches, pour lui, bien loin !
C'est pas tant le bon Dieu qu'il veut lui donner, à cet instant précis, avec ou sans confession, d'ailleurs. Charmant sourire, dents encore blanches, appréciable en ces temps troublés.

Elle n'a visiblement pas compris l'ironie du compliment, puisqu'elle la lui joue "charmée"... Elle ne devrait pas être trop dure à lever, la gamine, pour réagir à ce genre de mots débiles.

Ah, le coup de la flotte, classique, hein, mais comme les compliments de merde, ça marche à tous les coups. La voilà qui lui fout de la flotte dans la tronche, mais avant de rire, il gueule un coup.


- P'tain ! Mon cuir !

Cuir qu'il ôte, précautionneusement, c'est la seule chose qu'il a su préserver, malgré ses voeux. Il chevauchait sa régulière aussi souvent que sa harley, prenait autant soin d'elle que de son cuir, mais seul le cuir a survécu. Il l'ôte donc, sans quitter la petite blonde des yeux, qui, non contente de l'avoir arrosé, lui fait un show digne d'une couverture de Playboy, le froc en trop.

Il prend ça comme une invit', le Jax, et il range son chiffon à oreilles sur son cuir, et se déssape aussi sec, ne gardant que son calebute à la propreté douteuse sur le cul. Torse poil, les muscles saillants sous des tatouages résumant quelque peu sa vie, il s'élance, sans avoir vraiment besoin de feindre un brin de colère, vers la gamine dans le but de la refoutre à la baille.


- T'as mouillé mon cuir !


_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeMar 4 Sep 2012 - 13:11

Oui, elle lui a mouillé son manteau... ET ALORS ?
C'est pas comme s'il était beau son putain de cuir, après tout. Et puis quelle idée de mettre un manteau par une chaleur pareille, pour venir faire sa lessive !
Non mais.


- Tu m'avais mouillé les cheveux !

Parce que quand même, ça c'était une autre paire de manches. Ses belles boucles qu'elle avait mis des heures à arranger face à un petit morceau de miroir, et avec pour seul ustensile de coiffure un peigne à moitié édenté.
Il avait osé saccager ces heures de travail acharné, et elle n'avait rien dit, bonne joueuse.
Alors qu'il ne l'emmerde pas avec son manteau !

Tiens, pour la peine, elle rebalance une giclée de flotte, et s'éloigne en riant, le voyant approcher. Pas de chance pour elle, l'eau est loin d'être transparente et turquoise, elle bute sur une pierre, ou une racine, qu'importe, et se retrouve les quatre fers en l'air dans la flotte.
Chbim.

Non seulement elle boit la tasse, mais en plus en se relevant, cheveux dans la gueule, elle ressemble plus au Cousin Machin doublé d'une pieuvre qu'à une jeune fille belle et sexy sortant de l'eau.


- Putain de merde !

Et distinguée avec ça.
Enfin bon, il ne fallait pas qu'elle perde son objectif de vue. Alors elle rit, un peu jaune certes, tout en remettant sa tignasse en place.


- Brrr ! Pas très pratique le jean pour nager, tout de même.

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeJeu 6 Sep 2012 - 9:17

Ses mains se referment sur le vide et il ne peut que contempler la chute de la greluche dans la flotte. Jax n'est pas un gentleman et la laisse se relever en se tenant les côtes. Il se marre grave, ça faisait longtemps, très longtemps. Il se calme une fois qu'elle oriente la discussion sur son falzar trempé gainé, s'approche d'elle pour ôter une mèche oubliée sur le minois joli, geste classique s'il en est, mais qui marche à tous les coups, parole d'irrésistible beau gosse !

Ses doigts terminent leur course sous le menton de la blondinette et le lui soulève, histoire que leurs regards se croisent - ça aussi c'est infaillible - et il lui sourit légèrement, les yeux encore pétillants du rire précédent.


- C'pas pratique pour nager. Ni pour s'laver, ou pour...


Sa main continue sa course, l'air de rien, écartant les cheveux sur le cou de la gamine avant qu'il ne lui saisisse l'épaule d'une poigne douce, mais ferme. Il reprend la parole, la voix plus grave d'un coup, un poil inquiétante, ses yeux seuls semblent sourire encore.


- T'pas peur de virer ton futal 'vec un mec dans l'parage ? T'sais c'que tu risques en f'sant ça ?


Elle ne pourra pas dire qu'elle n'avait pas été prévenue...

_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeJeu 6 Sep 2012 - 22:42

Oui, il se marre, évidemment, mais lorsqu'il vient chasser la mèche trempée, elle ne peut empêcher son petit cœur de midinette de battre la chamade. Peu importe les grands airs qu'elle pouvait se donner, elle avait été nourrie de la daube à mickey, et bien qu'ayant cessé de croire au prince charmant depuis longtemps (au vu du nombre de mains aux fesses ou de remarques désobligeantes qu'elle s'était pris, elle avait fini par se faire une raison), il n'en restait pas moins que son petit cerveau de pucelle venait d'entrer en effervescence.
La main du blond glisse et redescend doucement jusqu'à son épaule... Il aurait pu continuer, encore, mais il avait fallu qu'il ouvre sa gueule, la provoque.

Peur, elle ?
Une fois encore, le sourcil s'arque, méprisant. Il la prenait pour une bille ? Comme si elle n'avait pas compris qu'il n'avait envie que d'une chose, et qu'il allait le faire de toute façon ? La Blonde s'approche, près, très près, et glissant sa main entre son ventre, et le sien, elle fait sauter le bouton de son fute.


- Oui, je sais.

Et, relevant la tête vers lui, annonce, insolente :

- Pourquoi me prévenir ? Tu as peur de voir ma culotte ?

Les yeux rivés dans les siens, elle le défie.

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeMar 11 Sep 2012 - 22:57

Ok, elle veut jouer ? D'accord.

- J'pas peur.


C'est que le Jax et les préliminaires surtout avec une petite allumeuse comme ça, il ne connait guère. Alors Jax, bah il prend les choses en mains, direct, cash, sans attendre. Le bouton est déjà ôté, alors il fait descendre la fermeture d'une main, toujours les panards dans la flotte. Ses deux mains se posent sur les hanches de la blondinette et s'insèrent entre le futal trempé et la peau de la jeunette.

Ses mains sont douées d'une volonté propre, elles glissent sur l'élastique fatigué de la culotte et ses doigts viennent saisir directement le fessier bombé à souhait, paume chaudes, brûlantes, devinant la peau à travers la mince barrière de tissu. Le geste est sans équivoque, et si jamais elle se faisait encore à l'espoir qu'il ne passerait pas à l'acte, c'est sûr que cet espoir est déçu.

La mâle machine est en marche, et rien ne peut plus l'arrêter. Exerçant une pression ferme, il la plaque contre lui, bassins soudés, il ne compte pas dénouer le contact. Maintenant sa prise, il se penche vers le visage juvénile, souffle dans son cou, respirant le fumet aux hormones et murmure quelques mots à son oreille.


- Et toi, t'pas peur, hein ?


Lui aussi, sait jouer. Ses mains sont calleuses sans être dures pour autant, et ses lèvres s'en viennent auprès de celles de l'allumeuse. Flambera-t-elle ?

_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeMer 12 Sep 2012 - 0:06

Oui, elle veut jouer. Jouer avec les nerfs du blond qui, au final, l'agace, à lui demander si elle a peur, et si elle sait ce qu'elle risque. Bordel, c'est marqué sur son front qu'elle est aussi pucelle que Jeanne d'Arc ?!
Mais bon, comme elle a envie, elle supporte. Ses mains, qui semblent avoir été forgées pour se loger parfaitement contre ses fesses, la chaleur de son souffle, la certaine raideur qu'elle jurerait sentir au travers des minces étoffes...

Non, ce serait criminel de déclarer forfait, si près du but fixé. Ledit but étant : Ne pas mourir "like a virgin". Touched for the very first time, ça, c'était maintenant.
Elle le veut, donc, mais il l'énerve tout de même. Alors, elle lui reclaque, sur un ton où se mêlent volontiers l'impatience et la condescendance :


- Putain, ferme ta gueule. Sois un homme.

Ne pas laisser à l'ennemi le temps de répliquer était un des principes phare des querelles de pompom girl, qu'elle applique ici, au mot. Car si elle n'a jamais offert sa douce et délicate fleur de sang (comme c'est poétique !), il y a bien une chose qu'elle maîtrise. Son art à elle. Ce pour quoi on lui aurait filé un doctorat sans hésiter, sans doute. Il fallait dire qu'elle s'était entraînée, et pas qu'un peu.

Le roulage de pelles.

Bien calée contre lui (incluant donc t-shirt froid mouillé - et ce qu'il pouvait y avoir dessous - contre torse humide), bras passé autour du cou et main qui s'aventure au sein d'une tignasse blonde, c'est l'heure du baiser torride.

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeMer 12 Sep 2012 - 1:59

Qu'est ce qui dit que Jeanne d'Arc était réellement pucelle ? Si ça se trouve, Jax y était déjà, à l'époque ! Et en ce cas, envolée la virginité, comme ça allait se passer incessamment sous peu. La jeunette est chaude bouillante et ses quelques mots ne font qu'augmenter l'aflux sanguin au cerveau du blond. Oui, là, ce machin prenant de plus en plus de place, coincé entre leurs deux corps.

Si un doute était encore permis sur les volontés de la blondinette, il n'est désormais plus permis. Le corps (mal) caché sous le T-shirt trempé qui se presse contre le sien, les bras autour de son cou, la main dans sa tignasse, et la putain de pelle qu'elle lui roule, qu'ils se roulent, sont plus qu'un appel. Il n'a pas besoin d'autant d'ordinaire pour se mettre en branle, mais l'âge de la gamine l'a sans doute bloqué un peu. Juste un peu. Blocage envolé désormais. Il se demande depuis combien de temps il n'a pas goûté à de la chair aussi fraiche, se fout de la réponse et se plonge dans le moment présent.

Gardant ses mains à l'intérieur du jean, il saisit le fessard afin de la soulever, la portant pour la déposer sur la berge. Il l'aurait bien prise debout, comme ça, à la sauvette, mais le jean gainé de flotte l'empêche d'avoir la voie libre. Il la porte donc, en apnée, bouches soudées, et l'allonge sur la berge, s'agenouille entre ses cuisses et entame la bien trop longue descente du futal de Sera. Bénie soit la personne qui a eu l'idée de lui filer un froc trop grand, parce qu'il arrive à le lui ôter en quelques secondes.

Secondes qu'il met à profit pour observer ce qui se cache sous la toile bleue informe, instant où il se rend compte que ce qu'il avait pris pour sa culotte n'était qu'un pli de l'immense T-shirt qui lui moule actuellement les formes, offrant à Jax un spectacle qui, s'il n'avait déjà la gaule, la lui fournirait gaiement. Une toison blonde, de longues jambes, une poitrine bien galbée, une taille, de quoi faire triquer un macchabée. Une ado, quoi. Mais parait que les lois n'ont plus court, plus vraiment, et puis c'est pas les scrupules qui vont l'étouffer, le Jax, plus à cette heure.

Il l'observe un instant, se débarrasse de son boxer, puis remonte vers elle, les mains parcourant ses jambes puis allant se perdre sous le tissu mouillé, saisissant qui un sein, qui le t-shirt lui même pour le remonter, tandis que sa bouche revient vers la sienne.


- 'lors comme ça t'veux un homme, ma belle ?


La voix est rauque, lourde du désir qui lui brûle les entrailles, elle est à sa merci. Et lui à la sienne, à cet instant du moins. Lèvres jointes à nouveau, force émise, mains vivaces sous le T-shirt, actives et douces à la fois.


- Montre donc à l'homme c'que t'sais faire.


Il a envie de prendre son temps, de jouer... De voir si elle est aussi sûre d'elle qu'elle veut le faire croire.

_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeMer 12 Sep 2012 - 23:24

Les choses sérieuses se poursuivent. La voilà à présent nue comme un ver, et lui aussi, sur la berge. Elle avait le cul dans la terre, et un caillou lui rentrait dans la cuisse. Hormis cela, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, et la jeune et jolie cheerleader s'apprêtait gaillardement à commettre le péché originel, avant le mariage. Boarf, de toute façon plus personne n'attendait d'aller à l'église pour s'envoyer en l'air, et de toute manière, elle doutait fort qu'il y eut encore des pasteurs dans le secteur. Ce en quoi elle se trompait, mais passons, nous ne sommes pas ici pour mener une étude sociologique des rescapés du fractal. Seraphina qui va virer sa cuti, c'est tout de même autrement plus important.

Malgré l'absence de Merco Benz Benz Benz elle lui jette dans les yeux son regard de panthère (puisqu'ils n'en sont pas encore à l'étape "onduler comme un ver de terre"), espérant sans doute qu'à son contact il devienne liquide. Ils vivent en eaux troubles, lui et elle. Faut du freestyle. Qu'elle le réveille, qu'elle stimule son côté bestial.

Tout ça quoi.

Ceci dit... Une question signe l'arrêt de mort de son assurance. Lui montrer ce qu'elle sait faire. T'es drôle toi. Elle ne sait pas faire. Du moins, pas en pratique. Quoi ? Baiser, c'était pas juste le faire bander, se foutre à poil, et attendre qu'il fasse son affaire ? Dans les films, ça se passait comme ça. Et elle n'avait pas été très assidue aux cours d'éducation sexuelle. Quant au porno, ça ne passait pas le filtre du contrôle parental installé à la maison sur l'insistance acharnée de sa très sainte mère. En y repensant, son père n'avait accepté que lorsqu'il avait eu l'assurance que ce contrôle pouvait être dépassé une fois qu'on connaissait le code.
Bref.

Que faire ?

Se donner deux secondes et demi pour réfléchir, d'abord. Elle se redresse, assise, tentant d'adopter une pose sexy. Juste le temps d'enlever son T-shirt. Ses cheveux mouillés lui collent à la peau et, trempés, lui filent la chair de poule. A moins que ça ne soit le beau blond qui lui fasse cet effet. Ou la peur d'être complètement ridicule. Elle se sent con, très con, mais rassemblant ses quelques parcelles d'intelligence, focalise sa concentration sur le cerveau coeur pénis de Jax.

Beurk, c'est à ça que ça ressemble ? Que c'est laid. Enfin, elle joue la fille blasée, et d'un geste qui se veut franc, vient y poser sa main gauche qui s'aventure à tâter la marchandise. Faire diversion ne serait pas une mauvaise idée, alors pour cacher sa maladresse, elle s'emploie à lui rouler une nouvelle pelle, tout en laissant la main libre se promener dans son dos. Elle a d'ailleurs noté qu'il est tatoué, mais ne s'y arrête pas. Plus tard, la lecture.

Finalement, ça n'avait pas l'air si insurmontable que cela. Comme quoi, la baise, c'est purement instinctif, y'a pas besoin d'avoir fait Harvard.



[HRP : Note au lecteur attentif, tout le second paragraphe est un vibrant hommage à la chanson "ma benz" d'NTM.
Je pars en sucette, moi...
Enfin, si ça intéresse quelqu'un, c'est par ici pour écouter : https://www.youtube.com/watch?v=CD2sCRDN23E ]

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeSam 15 Sep 2012 - 22:49

Le jeune corps s'offre à son regard, totalement nu, à ses mains qui trouvent de suite leurs placent, l'une sur le haut de la cuisse, les doigts frôlant la toison dorée, l'autre sur un nibard qui la lui emplit correctement. Il n'est pas déçu de ce qui se planquait sous le paquet de fringues informes. Parfois, l'enveloppe est pourrave et le cadeau vaut le coup d'oeil, ou de reins. C'est le cas.

Ses doigts s'activent tranquillement, allant titiller, à peine, ce qui se cache sous la dorure, pinçant légèrement pour l'autre, et la blondinette se met en action. Lui montre ce qu'elle sait faire...
Il y a eu un temps d'arrêt que l'oeil averti du biker n'a pas loupé, lorsqu'il lui a demandé ça. Il sourit légèrement et la laisse l'embrasser et entamer une caresse franche mais maladroite.

Ok... Bon, elle emballe bien, c'est une chose, mais le mâle en demande un peu plus, et s'il avait envie d'une partie de cinq contre un, il pouvait se démerder seul. Compris. Il va mener la danse. Au moins les choses sont claires, elle n'est pas méga à l'aise... Reste à savoir ce qu'elle pourrait apprendre à faire, ce qu'elle serait prête à faire... Autant l'encourager un peu, lui montrer l'exemple.

Il libère sa bouche, attrape les mains de la jeunette en l'allongeant à nouveau et les lui maintient d'une poigne efficace sur son ventre, à elle. Il entame un trajet lingual qui le mène à la paire de pommes rebondies dont il s'occupe un moment, souhaitant mesurer l'impact de son geste avant de continuer sa descente.

Descente qui se termine logiquement entre les cuisses de la jeunette où un arôme quasi-oublié ravive ses sens. Si la caresse de la pétasse n'était pas méga efficace, les effluves féminins le sont, eux. Il s'y plonge et s'abreuve, gourmand, dévorant sans détour, sans savoir si elle aime ou non. Elle veut un homme, un vrai ? Un qui ne lui donne pas le choix ? Soit. Il sera ainsi.

Et puisqu'elle ne sait pas faire, visiblement, ou trop lentement à son goût, il va lui apprendre. C'est bien beau de parler, faut agir aussi ! Après s'être nourri à la source de la vie, il se redresse, les lèvres et la barbe humides d'elle, et s'en vient l'embrasser à son tour. Les poignets de Seraphina sont toujours maintenus dans sa main gauche, relevés, cette fois, au dessus de sa tête blonde aux mèches encore trempées.

Deuxième test.

_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeMer 19 Sep 2012 - 13:06

Aucun doute, elle est douée, rien qu'à voir sa façon de réagir...

Et ses doigts qui s'immiscent, rappelant à la cheerleader de vagues souvenirs, entre la douceur de la flanelle de ses draps, la chaleur au creux de ses reins, et l'image du beau Robert Pattinson... Trop lointain, et inavouable, la pensée est évacuée en même temps qu'il l'invite à s'allonger de nouveau.

Il descend, et goûte à ses seins. Une nouvelle pensée, diffuse : "Cherche-t-il du lait ? Stupide !", mais au final elle s'en moque pas mal, c'est plutôt agréable, en fait. Les paupières se ferment. D'instinct son buste se gonfle comme elle l'offre à lui, et un indéfinissable sourire se dessine sur ses lèvres.

Mais Jax n'a manifestement pas l'intention d'en rester là, et descend encore. Pour aller où ? Je vous le donne en mille.

Malgré les poignets retenus, elle se dresse sur ses coudes, voudrait l'arrêter. Enfin, ce n'est pas là qu'il faut mettre sa bouche, c'est dégueulasse ! Enfin !

Seigneur, elle était tombée sur un malade. Un dépravé. Qui allait lui faire toute sorte de choses bizarres, peut-être même lui sucer les orteils ?! Jésusmariejoseph !

Elle est à deux doigts de l'engueuler. Façon de parler. En fait, elle a déjà la bouche ouverte... Mais ce n'est pas une invective qui en sort, loin de là, plutôt une sorte de râle, de plaisir.

Assaillie de toute parts, tant par ses pensées que par la langue du biker, elle se laisse retomber sur le sol (sans manquer de s'y cogner la tête), et sans pouvoir lutter le moins du monde, sans le vouloir non plus, elle commence à se demander si elle non plus n'aurait pas une sorte de maladie mentale, une perversité congénitale qui ferait frémir d'effroi toute bonne grenouille de bénitier, sa mère en tête de file.
Elle aime ça, c'est un fait, mais toutes ces arrières-pensées l'empêchent d'en profiter pleinement (pauvre enfant !), alors elle serre les lèvres, afin qu'au moins personne ne puisse ouïr l'expression de ce plaisir coupable.

C'est fini. Elle reprend son souffle, sauf que.
Un baiser, un simple baiser, elle n'aurait pas dit non. Là... Tout le bas de son visage est humide d'elle-ne-sait-trop-quoi, et ce goût étrange... Seraphina n'a que trop peur de savoir d'où il provient.
Dégueulasse. Immonde, même.
Pas le choix, alors elle grimace, de dégoût.

Mains relevées au dessus de la tête... Il semble attendre quelque chose. Mais quoi ? Espère-t-il qu'elle lui fasse la même chose ? Hors de question. Absolument hors de question. Et puis de toute façon elle a les bras bloqués. Alors elle vient simplement serrer ses cuisses autour de la taille de Jax, et l'invite.


- Viens.

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeLun 8 Oct 2012 - 21:09

À la grimace, il répond par un franc sourire. Il le savait. Mademoiselle l'allume, le chauffe, à blanc, même, mais n'y connait rien. Sa main maintient toujours les bras de la jeunette, tandis que l'autre amène ses doigts caresser le contour de la bouche, entrouvrir les lèvres pour contempler les dents blanches et la cavité où il aurait bien aimé refroidir une première fois son fer. Tant pis, si elle préfère que ça soit plus tard plutôt que maintenant...

Pour une fois, Jax obéit. Faut dire que l'injonction de la voix et des cuisses de la donzelle est sans appel. Ses doigts souillés d'elle, s'attardent quelques secondes sur les lèvres de Seraphina, dégoût ou pas, puis viennent saisir une des cuisses nichée sur sa taille pour libérer mieux le passage.

Jax peut être tendre, parfois. Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, Jax a la dalle, et il a décidé, dans un coin de son inconscient, que la petite blonde, elle allait manger. Même si ce n'est pas par la bouche.

Sans réfléchir plus que cela, à cette heure, son cerveau est situé bien bas, il s'enfonce fièrement et brusquement, jusqu'à la garde, dans le tout petit nid, douillet, humide et chaud. Il a bien senti une résistance que sa mâle attitude a dépassé haut la... queue.

Pucelle ? Il n'y a pas songé, ou si peu. Tout ce qu'il sait c'est que bordel, il est bien dans ce fourreau étroit et qu'elle ne peut qu'apprécier son engagement... profond. Sincère, pourrait-on dire. Quelques mots s'échappent d'ailleurs de sa bouche tandis qu'il entame un classique va et vient dans l'accueillante antre.


- T'bonne...


Oui, Jax est poète.

_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeVen 26 Oct 2012 - 0:24

Grimace de dégoût, d'abord légère, qui se transforme un gros-méga-beurk-général, avec tous les muscles de son visage qui se froncent, ou presque, lorsqu'il passe son doigt poisseux le long des lèvres de Queen S. Il étalait. Non mais, que pensait-il au juste ? Que c'était du labello qui lui sortait de la chatte ?!

Et voilà qu'en plus il se prend pour un dentiste, à lui inspecter les quenottes... Et voilà. Elle en a dans la bouche. Soit elle crache, soit elle vomit, soit... Soit rien, en fait, il n'y en avait même pas assez pour avaler à proprement parler. Quel petit joueur.

Elle bout, la cheerleader, et son visage vire de plus en plus à l'écarlate, tandis que Jax semble vouloir enfin revenir se consacrer à une autre partie de son anatomie. Enfin ! Enfin il devenait raisonnable, et faisait ce que la Blonde attendait de lui dès le départ.

Sauf que.
Une idée de la sensation que cela fait, quand on arrache brutalement un morceau de sparadrap ?
La même, ici, sauf qu'il s'agissait carrément d'un bout de chair.

Dire qu'elle ne l'avait pas vu venir aurait été un peu tiré par les cheveux, mais du moins... Peut-être, avait-elle espéré un peu de douceur. Et puis, ce n'était pas sensé faire mal. Toutes celles qui l'avaient déjà fait, dans l'équipe, disaient que ça ne faisait presque pas mal.

Elle, elle douillait sa mère. Question de calibre ?

Instinctivement, les larmes lui montent aux yeux, mais elle ne laisse rien s'échapper et serre les mâchoires, en bon petit soldat, tandis qu'il s'agite au dessus d'elle, ridicule et cruellement inattentif aux réactions de sa pimbêche de partenaire.

Ce n'est que quand il lâche son "t'es bonne" que la nouille redescend sur terre.
Bonne ?!
Est-ce que c'est ça qu'on dit à la princesse qui vient de vous faire son cadeau le plus précieux et qui possiblement d'ici 9 mois mettra votre enfant au monde parce que comme des cons vous n'avez pas utilisé de capote et que l'avortement c'est le mal ?!


- Dégage ! Tu m'écrases !

Et une tape sur l'épaule pour appuyer ses dires.

Arrêter la machine en marche... Elle avait de l'espoir à revendre.

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 0:13

Il l'écrase ? Comment ça, il l'écrase ? Peut être s'est il un peu laissé aller sur ce coup, sans songer que la pauvre petite blonde, quand le gars bien galbé qu'il est s'oublie, et donc, oublie de s'appuyer bien sur ses avant bras, se prend tout plein de petits cailloux dans la douce peau du dos... bah, elle douille... C'est pour ça la grimace ? Ou parce qu'elle a dû être pratiqué depuis tellement longtemps - ou jamais - que la puissance du mâle lui a fait mal ?

Il n'en sait rien... Mais il va - presque - obéir... Puisqu'il l'écrase dans cette position, il va lui faire le plaisir d'en changer !
Il est sympa, Jax.

Il se retire donc, non sans l'avoir embrassée - de gré ou de force - avec toujours ce léger amusement dans les yeux, et... d'un geste plutôt doux, même s'il ne laisse guère le choix, la retourne, telle une crêpe, afin de la foutre à quatre pattes.


- T's'ras mieux comm'ça.


La blondinette veut jouer à celle qui s'y connait, et quelle femme refuserait une bonne levrette ? Il n'investit pas les lieux tout de suite, la maintient prête à l'accueillir, bien sûr, d'une main sur la hanche, mais son autre main se fait douce, ôtant ces vilains cailloux incrustés sur sa peau. Ceci fait, elle vient à l'autre hanche et Jax reprend sa place.

_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeMer 2 Jan 2013 - 11:37

[Et après deux mois d'attente insoutenable... !]


A quatre pattes ? Comment ça à quatre pattes ?! Mais bordel de Dieu, était-elle une jument en saillie ?!
Parce que oui, en fait, S. n'avait aucune idée de ce que pouvait être une levrette, bien qu'au lycée elle fasse comme si elle pratiquait régulièrement cette position, pour impressionner les copines, toussa toussa. A vrai dire elle avait parfois entendu ce mot dans la bouche de certains garçons, et se prenait donc à le répéter histoire de se faire mousser, comme "cunni" ou "69".

Bon, et maintenant les cailloux lui rentraient dans les genoux, ce qui était encore pire car elle n'avait pas assez de graisse/muscle dans cette région de son anatomie pour les amortir un minimum. Ça, associé à la douleur sourde qui émanait toujours de son bas-ventre, où le blond semblait s'échiner par dessus elle, lui arrachèrent un léger gémissement - de douleur. Mais pas que, aussi surprenant que cela puisse paraitre.

Certes, elle avait déjà pu ressentir du plaisir par le passé, et l'intrusion de la langue de Jax au cœur de son frifri (oui, soyons poètes) avait au moins confirmé une chose : Non, elle n'était pas frigide. Mais cette fois-ci, la sensation ressentie était plus forte, plus profonde. Elle ne réfléchit pas. A présent la vie lui apparait trop courte pour s'embarrasser de sa morale à la mords-moi-le-noeud. Les leçons de Maman et du révérend lui reviendraient sans doute en tête plus tard, pour l'instant...


- Fais moi mal.

Le Fract révèle vos instincts !

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeMer 29 Mai 2013 - 13:06

[Question retard, Jax est le meilleur ! Jax pense que ça serait bien de finir ici, pour mieux avancer sur la suite, pour planter le décor.]

La voilà qui remue enfin, elle répond un peu, les gestes ne sont pas sûrs, mais il sent qu'elle apprécie. Tant mieux. Il ne compte ni la violer, ni s'arrêter. Maintenant qu'il est dedans, il va pas sortir sans avoir fini. Les mouvements se font plus amples maintenant qu'elle ne se plaint plus, il est bien, là, dans cet orifice tout neuf et tout chaud. C'est accueillant, moite et...

"Fais moi mal."

- À t's'ordres, princesse. T'sûre de toi ?

L'avantage de la levrette, c'est que Jax a une vue imprenable sur le petit oeillet tout serré caché entre les fesses de la blondinette. Il continue d'abord à la saillir sagement, plus fort, plus vite. C'est elle qui l'a demandé. Une main lui maintient les hanches, l'autre titille le petit bouton tout jeune. Il est gentil, non ? Il pense à elle...

Quand il sent qu'elle est mûre, si jamais elle l'exprime un tant soit peu, il s'immobilise, bien ancré en elle, écarte le fessard pour avoir un meilleur angle de vue et... lui crache dans la raie du cul. C'est beau, c'est de l'art post-moderne.

Il n'attend pas qu'elle réponde, d'ailleurs. Ou ne prend pas garde à cette réponse, la première demande est validée. Jax n'est pas un barbare, il masse l'endroit doucement, puis un peu plus pressent, y insère un doigt, puis deux... Il joue ainsi un moment... Quoi qu'elle en dise.


- J'prépare, t'inquiète. T'vas aimer ça.

Et puis elle veut avoir mal, non ? Il n'est pas chiant, il aurait pu se contenter de ce qu'il avait déjà pris, mais s'il veut que cette première fois soit inoubliable, il se doit de faire ce qu'elle lui a demandé... C'pas dit qu'elle aime, au final, elle risque même d'avoir plus de mal que de bien, mais elle a demandé ça. Une vraie petite salope, comme elle en avait l'air, tant mieux. Ça lui avait presque manqué, à Jax, de baiser sans états d'âme.

Il sait que l'entrée n'est pas prête, il sait qu'il n'a pas assez assoupli la porte, que ça va lui faire mal. Il le sait pertinemment. Mais elle l'a demandé. Il ne va pas la décevoir, quand même ? Il reste encore dans le nid qui s'est fait à sa queue, mouvements doux, lents, crache à nouveau dans la petite ouverture de l'arrière, celle qui reste entrouverte, à peine, et se referme au contact de sa salive... Non, décidément, ça n'est pas prêt, ça n'en sera que meilleur si c'est de la douleur qu'elle souhaite.

Il sort de l'antre accueillante et se présente sur le petit bouton serré. Il reste là, à la porte, juste présent, sans chercher à entrer. Ses mains caressent le fessier de la jeunette, tendrement, cherchant à la détendre... Même ses mots sont doux.

- Le début est difficile... respire bien... T'verras...

Il se veut rassurant, pas dit que ça fonctionne... Ses doigts vont et vienne là où était sa queue auparavant, caressant le petit bouton, l'autre main s'en vient saisir un nibard encore menu. Puis les hanches sont saisies à nouveau, il force, s'éloigne, crache à nouveau...

- T'f'rais bien d'te toucher, t'verras...

Qu'il y ait refus ou non, ça ne lui change plus rien, à cette heure. Tout ce qu'il voit c'est le bout de son gland qui entre enfin, absorbé par l'oeillet qu'il écarte. Il ne bouge plus du tout, savourant l'écrasement. S'il était serré avant, ça n'est rien par rapport à ce qu'il ressent actuellement.

Lentement, tout doucement, il se fraie un chemin dans l'arrière train de la blondinette. Il parfait la position en y allant jusqu'à la garde, mais le mouvement est doux, bien que l'écartèlement qu'elle doit ressentir soit violent.

Une fois installé, il entame quelques mouvements lents, se penchant sur elle pour l'aider à se caresser si elle ne l'a pas fait. D'après les dernières salopes qu'il avait pratiquées, ça les aidait à monter plus haut, plus fort.


- T'jours être sûre d'c'qu'on d'mande...

Qu'il lui glisse à l'oreille avant d'accentuer ses mouvements. C'est quasi sec, pas bien lubrifié, trop petit... Lui aussi a un peu mal, mais elle... Il va jusqu'à presque sortir pour entrer à nouveau, plus fort, plus loin. Il lui détruit le cul, en bref.


_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeJeu 30 Mai 2013 - 12:43

- Sûre.

Elle le regrettera sans doute plus tard, mais c'est ça qu'elle veut. Alors elle le laisse continuer ses coups de boutoir, puisqu'elle y prend du plaisir. La douleur reste largement supportable. Elle regrette même de n'avoir quelque chose à laquelle se raccrocher, pour lui permettre encore plus de brutalité. Là, elle glisse un peu, si on peut appeler ça glisser, à chaque assaut de Jax, ça râpe les mains et les genoux, ça va être moche et faire des croûtes, m'enfin, tant pis.

Et puis il passe aux choses sérieuses. Lui crache sur le cul, juste entre les fesses. Un sourcil se fronce, mais ça ne la distrait pas fondamentalement. Elle voulait de la nouveauté, elle allait en avoir. Et un doigt, plusieurs peut-être, qui s'immiscent... Elle ne dit rien, elle attend de voir ce qu'il lui prépare. Comprend déjà, un peu, on lui a vaguement expliqué. Elle sourit. C'est bon, de flirter avec l'interdit.

Il vient. Oui, ça fait mal. Elle suit ses conseils, respire bien, malgré les gémissements de douleur que son intrusion peut lui tirer. Elle douille, mais elle aime ça. Et les caresses qu'il lui prodigue l'aident à monter, tout doucement, le plaisir se mêle à la souffrance, les râles se font rauques, animaux. Et entre deux, elle sourit.

La violence s'accentue. Le volume sonore de ses cris aussi. Elle bouge son boule, la gamine, histoire que ce le soit pas lui qui se donne toute la peine. Et le plaisir monte, monte. Avoir mal l'aide à se sentir vivante. Elle oublie qu'elle a faim, elle oublie cette vie de merde qui est comme un marécage dans lequel elle patauge sans pouvoir en sortir. Obéir aux ordres, travailler, dormir... Balayé d'un coup de queue. Elle a enfin trouvé ce qui l'aidera à tenir. Certains ressassent sans arrêt le passé, d'autres s'oublient dans la drogue. Elle non.


    "Moi j'veux du nucléaire
    J'veux du sexe et du sang"

    D. Saez

Une main quitte le sol, vient s'agripper à la fesse du blond - ou bien est-ce sa cuisse ? - qu'elle griffe. Vois comme je ne suis pas égoïste, toi aussi je vais te faire mal, un peu. Et on se sentira vivants, à deux. La vision se brouille, et les ongles s'enfoncent un peu plus dans ses chairs. Nouveau gémissement qui résonne comme un chant du cygne. Arc-boutée, elle s'écroule ensuite sur son bras qui ne la porte plus, terrassée par la violence de son premier orgasme.

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeJeu 30 Mai 2013 - 23:36

P'tain mais c't'une vrai chienne c'te greluche ! Telle est sa pensée alors qu'elle se tortille et râle, gueule à réveiller les morts tandis qu'il lui défonce le derche. Jeunette qui kiffe sa race. Bordel, si on lui avait dit qu'la gamine pouvait être aussi affamée, il y s'rait allé plus tôt, s'fourrer d'dans.

Oubliées les caresses, il répond à la demande, les hanches sont maintenues fermement tandis qu'il y va au marteau pilon. Pas dit qu'elle marche droit les jours à venir. Elle lui griffe la cuisse, ancre ses doigts dans sa chair alors qu'il s'imprime en elle à coups de burin sanguin.

Il se vide, se déverse comme il l'a rarement fait, ne pouvant tenir alors qu'elle agonise dans le trop plein de stupre qu'il lui offre, qu'elle lui offre, plutôt. Sa chatte et son cul, et pas farouche pour un sou.

Reste un seul trou qu'il n'a pas visité, mais ça s'ra pour la prochaine fois, qui s'ra bientôt, il le lui promet en pensée.

Il va et vient encore un peu, ressort dans un plop tout ce qu'il y a de plus poétique, et observe un moment la coulée qui se déverse de la corolle défoncée. Classe, il n'y a pas à dire. Et le pire, c'est qu'il y retournerait bien, parce que serré comme c'était, c'était juste un putain de moment de baise.

Il n'sait pas si on les a vus, sans doute qu'ils ont été entendus, elle, surtout, à gueuler comme une truie qu'on égorge.


- P'tain...

Il n'a pas même une petite pensée désolée pour ces virginités envolées si vite. Faut dire qu'il n'en sait rien. Elle est là, le cul en l'air, la gueule par terre, misérable, pourrait-dire un observateur extérieur, mais l'expression de son visage ne laisse planer aucun doute. Elle a pris son pied, au moins autant que lui, sinon plus.

Tant mieux. Cette petite chienne ne demande visiblement qu'à être dressée, et il compte bien s'occuper de son éducation sexuelle. D'ailleurs, c'est décidé, dès qu'il en aura l'occase, il y r'tournera.

Après ce qu'ils viennent d'faire, elle pourra pas lui dire non, la p'tite princesse... S'faire troncher au bord de l'eau par un parfait inconnu, c'est pas vraiment l'genre de trucs qu'on veut qui s'sache. Il ne jouera pas même là dessus, en fait. Il viendra, juste. Il ne songe à rien d'autre qu'au fait que dès le lendemain, il se fourrera encore dans le fourreau serré de la blondinette.

Il se penche sur elle, la queue ramollie qui vient effleurer son derche, sa langue vient lécher la sueur sur la nuque de la môme. Quelques mots à son oreille.


- J'te d'mande pas si ç't'as plus, toute la comm' l'a entendu... J't'ferai gueuler encore, c'promis.

L'idée même qu'elle pourrait ne pas en avoir envie, elle, ne lui effleure pas l'esprit. En même temps, vu la montée dans les nuages qu'elle vient d'se taper, ce serait étonnant qu'elle ne veuille pas.

Il la laisse comme ça, après avoir mordillé l'oreille où venait de couler sa promesse, il la laisse, le cul en l'air, la tronche par terre, et va s'laver la queue qui en a grand besoin. Ça avait l'air relativement propre, dans l'entrejambe d'la môme, mais quand on prend la voie arrière, bah... Pis en plus elle a ses doches, ou alors... Ouais, l'sang coule pas que d'son cul, c'est un fait.

- Bordel, t'es pucelle ?

Est... était, plutôt, grand con. Dit il, la regardant encore tout en se lavant.

_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeVen 31 Mai 2013 - 20:59

Un p'tit tour dans les vapes et puis redescend, la môme. Juste quand il lui promet qu'il la fera encore gueuler. Et lui mordille l'oreille. Elle sourit, il s'éloigne, elle se redresse. Et soigneusement, enlève les petits cailloux incrustés dans ses paumes. Ça y est, l'air suffisant est revenu sur son visage. Pourquoi ne serait-elle pas fière, après tout ?

Y'avait qu'à regarder la mine satisfaite du blond pour comprendre : Elle avait assuré comme il se doit, comme une femme, une vraie, expérimentée. Elle l'avait fait jouir, bordel ! Pas de couac comme dans tout bon teen-movie, où le mec, une fois sur deux, n'arrive pas à bander parce que "c'est pas le bon moment".

Hop, elle se relève, et suit le chemin tracé par Jax pour aller piquer une tête dans la rivière, elle aussi. De toute façon, elle en avait grand besoin, couverte de poussière comme elle était, sans parler d'un peu de sang qui séchait sur ses cuisses (faut dire qu'elle avait pas vue sur son cul pour en juger de l'état).

Et lorsqu'elle relève la tête, c'est pour entendre sa question. Et ouais, chéri. Elle lui sert son plus beau sourire énigmatique, cependant qu'elle se rince. Et finit par lui répondre :


- Plus maintenant.

L'air de rien, elle le contourne, et s'en va rincer son linge qui stagne dans la bassine. L'essore tranquillement, sans plus poser un regard sur le blond, exprès. Et puis sort de la flotte, se rhabille, malgré le fait que ses vêtements soient encore trempés. Pas le temps d'attendre qu'ils sèchent, elle doit se barrer tête haute, lèvres pincées, et regard condescendant.

Let's go.

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Jax

Jax

Messages : 54
Date d'inscription : 15/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeSam 1 Juin 2013 - 13:17

Une vraie femme n'aurait pas offert son derche au premier venu, encore moins sa virginité. C'est ce qu'il pourrait répondre si elle formulait ses pensées. Elle dit rien, lui non plus. Il la mate encore, songeant à tout ce qu'il pourra faire à ce petit cul qui demande que ça. Il la mate en train d'se laver, songe que c'est pas pour rien qu'on fait des films sur des nanas sous la douche.

L'était pucelle... La confirmation fuse de la bouche satisfaite de la môme. Confirmation de son avis sur elle, c'est d'la bouffeuse de queue qu'il a en face de lui, de celles dont on fait des stars de porno, et d'la queue, il lui en f'ra bouffer, qu'elle ait son content, et plus encore. Pas b'soin d'manière avec ce genre d'nana, faut juste prendre c'qu'elle veut sans qu'elle le d'mande. Prendre, et j'ter, pour y r'venir après.

La dernière vision qu'il a, c'est la môme dans ses fringues trempées trop grandes, le T-shirt qui ne lui cache rien, plaqué qu'il est sur elle. Il rit en silence de la démarche qui se veut digne, sachant déjà qu'elle marcherait en canard dès qu'elle serait hors de vue.


T'perds rien pour attendre, toi.

Qu'il souffle une fois qu'elle est barrée. Il se rhabille aussi après s'être lavé, termine sa lessive tranquillement en sifflotant comme un mec qui a trouvé un bon trou où s'fourrer, ce qu'il est.







Bien du temps à passé sans qu'il n'ait l'occase d'y r'tourner. Se sont à peine croisés, et elle avait son air hautain de petite pétasse qui s'la joue. Ils n'a pas eu de temps pour s'vider, tout occupés qu'ils étaient pour le déménagement vers l'Outpost. Il y a pensé, ouais, mais l'occase s'est pas présentée et maintenant, elle squatte à Red Vault et lui en haut...
Entre temps, il a vécu une nuit mémorable avec la bleuette, un truc qui a réveillé ses instincts. Trop de douceur dans cette nuit pour qu'il n'ait pas envie ensuite de juste, tirer un coup. Trop de sentiments, un trop plein qui d'mande à r'sortir.

Aussi, quand on l'envoie amener des réserves en bas et r'monter d'l'eau là haut, il se l'fait pas dire deux fois et s'ramène. C'est l'hiver, il confie les réserves à Kurtz et se met en quête de la bonasse de son souvenir.

Il la trouve occupée à... à quoi au fait ? Il n'en sait rien et s'en bat les couilles. Elle lui tourne le dos, accroupie par terre à fouiller dans il ne sait quoi, dans une des ruines qui n'avaient pas été réhabilitées. La croupe n'a pas changé, qu'il songe. Le corps s'est développé, un rien plus de nibards, un peu moins d'chair sur l'tout. Normal, elle grandit encore.

Jax s'ramène vers elle, tranquillement, à moins d'un mètre d'elle, il ouvre la gueule pour se signaler.


J'viens continuer ta l'çon, m'belle.

Pas un salut, pas une question. Il est là pour ça.

_________________
La vie est une salope.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphina

Seraphina

Messages : 48
Date d'inscription : 12/07/2012

Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitimeSam 1 Juin 2013 - 23:15

Le cul dans la terre et la poussière, elle est occupée à tenter d'exhumer une espèce de boîte en métal du sol. Un truc lourd, c'est pas évident, et elle est toute seule avec ça. Alors quand elle entend des bruits de pas, elle espère vivement que c'est quelqu'un envoyé en renfort, sait-on jamais, ça pourrait être son jour de chance. Alors quand elle se retourne, et qu'elle voit Jax, elle déchante un peu.

L'était pas là pour travailler, lui, manifestement. Des jours qu'elle ne l'avait pas vu, et à vrai dire, elle ne s'en était pas plus mal portée. Rien qu'à repenser à cette fois au bord de la rivière, son cul se remettait à lui faire mal. Alors des pieds à la tête, elle l'observe. Il se croit où ? En pays conquis ?


- J'ai pas l'temps.

Et rien que pour le narguer, elle se dresse sur ses guiboles tendues, et, le cul en l'air, tente de tirer sur ce qu'elle a déjà réussi à extraire sur sol. Toujours le même jean trop grand, mais cette fois elle l'a retaillé pour en faire un short. Plus pratique. Et, en haut, une chemise d'homme dont elle a ôté les manches, et noué le bas au niveau de son nombril. Il faisait chaud, ce jour là.

- Si tu m'aides, j'aurais p't'être le temps de faire une pause.

Deal ?

_________________
[00:51:33] Jax : Le sexe, c'est la vie !
Who run the world ?  Bannia30
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Who run the world ?  Empty
MessageSujet: Re: Who run the world ?    Who run the world ?  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Who run the world ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tales Of Symphonia : Dawn Of The New World
» WORLD EATERS
» Achat sur Digital wonder world
» The World God Only Knows
» World Heavyweight Champion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Vault :: Le coin RP :: Red Vault-
Sauter vers: